Une police de proximité pour les populations

Le ministre de la sécurité Assane Sawadogo a procédé ce 10 jeudi 2008 à Ouagadougou, au lancement des activités  de la police de proximité dans les régions du Centre et du Plateau Central. Il a remis une soixantaine de motos aux forces de sécurité.

En 2003, face à l'insécurité, l'Assemblée nationale a voté une loi prévoyant  la mise en place de la police de proximité dans les différentes régions du Burkina Faso. Ainsi le 28 juillet 2005 a vu la commune de Koupéla dans la région du Centre-Est la première installation de cette police. En 26 février 2006, cela a été le tour de Fada N'Gourma dans l'Est, de Bobo-Dioulasso en janvier 2007 pour le Haut Bassin et du Sud Ouest.

Avec la police de proximité, les populations sont impliquées dans la gestion de leur sécurité. Toutefois, le comité local de sécurité n'a pas le droit d'appréhender un délinquant. Il a le devoir d’informer les forces de sécurité qui prendra le relais.

Chaque comité local de sécurité est composé de huit (8) personnes et d’un agent de sécurité tous jouissant d’une bonne moralité. Les membres sont nommés par décret communal ou préfectoral.

Ramata



14/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres