Une ONG russe pour veiller sur la démocratie en Occident

L'Institut de démocratie et de coopération russe a ouvert, le 28 janvier, deux bureaux, à Paris et à New York, avec l'ambition de surveiller la situation des droits de l'homme et de la démocratie en Occident. L'organisation reconnaît que "l'idée de créer une telle structure est apparue en 2007 après que des ONG étrangères aient critiqué sévèrement la Russie", rapporte Kommersant. Amnesty International avait notamment consacré en mai un grand chapitre sur les violations des droits de l'homme en Russie ; depuis septembre 2007, l'ONG l'américaine Freedom House ne considère plus la Russie comme une démocratie.

Les critiques russes n'auront, elles, rien d'idéologique assure Anatoli Koutcheren, avocat et membre de la Chambre civile russe (un organe consultatif auprès du Kremlin) à la tête de l'Institut. Le bureau parisien, dirigé par l'ancienne députée Natalia Narotchnitskaïa, suivra la situation de la démocratie en Europe, et le bureau new-yorkais, dirigé par le politologue Andranik Migranian, celle des Etats-Unis. L'ONG compte aussi organiser des débats entre experts et politiques russes et occidentaux. "En outre, elle analysera les problèmes des migrants dans les pays occidentaux, du système judiciaire et de maintien de l'ordre, et en novembre 2008, elle observera l'élection présidentielle américaine."



30/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres