Trafic d’armes : Viktor Bout, l’ami de Blaise a des ennuis

L'épopée de ce marchand d'armes international, bien connu de certains milieux burkinabè s'est arrêtée en Thailande où il a été interpellé et jeté en prison. Sous le coup de plusieurs mandats de recherche, Viktor Bout était recherché par plusieurs polices du monde. Il est tombé en Thailande dans les filets d'agents américains qui s'étaient fait passer pour des responsables de la guérilla colombienne des FARC en quête d'armes. Il était depuis détenu dans une prison thailandaise alors que plusieurs pays dont les Etats-Unis réclamaient son extradition. La justice thailandaise s'y était opposée dans un premier temps. Mais le 20 août dernier, le dossier est revenu en appel et la Cour a cette fois accepté la requête des Etats-Unis. Viktor Bout a écumé toutes les zones en conflit dans le monde en particulier en Angola où il approvisionnait l'Unita. Il serait également mêlé au conflit de Sierra Léone à travers la fourniture d'armes au RUF par l'intermédiaire de pays comme le Burkina Faso et le Togo. Interpellé plus tard par des enquêteurs des Nations unies, le Burkina aurait nié toute participation à un trafic d'armes avec Viktor Bout. Ce n'est peut-être pas faux au niveau du Burkina officiel, mais de bonne source, le territoire burkinabè aurait bien servi de point de passage pour approvisionner la rébellion sierra léonaise via Charles Taylor. Dans les documents détenus par l'ONU, des noms d'officiers burkinabè y seraient mentionnés. Alors forcément, l'arrestation et le jugement de Viktor Bout pourraient relancer des choses au Burkina. Attendons donc de voir.



02/09/2010
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres