Taxe de développement communale : Simon rengaine, la mort dans l'âme


Il avait juré de casser du syndicaliste, décidé qu'il était notre bourgmestre à catapulter tous ceux qui oseraient mettre en péril sa fatwa concernant la TDC. Pour le bourgmestre, la TDC c'est le nerf de la guerre dans les grands chantiers qu'il entend réaliser avant le prochain rendez-vous électoral. Et voilà qu'un impertinent professeur de philosophie à la recherche de gloriole s'amuse à vouloir attiser une rébellion contre lui. " Quatre raisons pour ne pas payer la TDC ", avait-il écrit dans son essai imbibé de venin ! Qu'il refuse de payer peut encore passer, mais entreprendre de pousser d'autres dans son " incivisme " est inacceptable ! Et comme la colère est mauvaise conseillère, Simon décide de recourir à la justice. Pour les syndicats, voilà du pain béni qui tombe à pic en pleine croisade contre la vie chère. Et Sagnon de mobiliser ses troupes sur un palais de justice devenu trop étroit pour la circonstance. Appelé à la barre, le prévenu n'en croyait pas ses oreilles quand le président du tribunal lui annonça que le bourgmestre avait retiré sa plainte. Vous avez bien entendu : Simon renonce à poursuivre le petit syndicaliste impertinent. Tenez-vous bien, non pas parce qu'il est revenu à de meilleurs sentiments, mais par ignorance des conséquences de sa plainte. Le premier magistrat de la capitale dit en effet ignorer que poursuivre le syndicaliste reviendrait à poursuivre le journal de Nakibeogo (L'Observateur paalga) qui a servi de support à l'écrit incriminé. Pour un auxiliaire de justice (Simon est en effet en sa qualité de maire, officier de police judiciaire), c'est un peu gros ! Quoiqu'il en soit, c'est la preuve que le bourgmestre ne maîtrise pas ses nerfs. Et quand on est responsable de ce niveau, c'est très grave. A quoi servent ces nombreux conseillers qui l'entourent ? Pour le général et ses troupes, c'est en tout cas une victoire qu'ils ont tenu à savourer avec les journalistes le 3 mai dernier, Journée mondiale de la liberté de la presse.



24/05/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres