Remaniement ministériel :Salif Diallo quitte le gouvernement

Depuis ce dimanche 23 mars 2008, Salif Diallo, précédemment ministre d'Etat ministre de l'Agriculture, de l'Hydraulique et des Ressources halieutiques ne fait plus parti du gouvernement de Tertius Zongo.

Il a été remplacé par Laurent Sédégo, auparavant ministre de l'Environnement et du Cadre de vie. Le fauteuil de  ministre chargé des Relations avec le Parlement que Salif occupait également est revenu à Cécile Béloum, député CDP. C’est sa première entrée dans un gouvernement.  Les autres postes ministériels restent inchangés.

Ce départ annoncé depuis par L'Evénement a été réfuté par le gouvernement en l’occurrence par Tertius Zongo. Mais il a finalement eu lieu ce dimanche 23 mars, jour de Pâques. Pourtant, dans le quotidien Le pays, Tertius avait annoncé le le remaniement pour le mois de juin 2008. Pourquoi donc anticiper ce remaniement? Ce qui est sûre, l’annonce de changement de gouvernement a été faite à la sauvette à la télévision nationale. Que veut cacher le gouvernement en annonçant le départ de Salif, un homme qui a défendu bec et ongle, Blaise Compaoré et le CDP, en catimini, un jour de fête pascal?

Mais pourquoi donc Salif a été limogé ? En attendant de rencontrer l’intéressé et d’avoir sa version, la rumeur fait savoir que son départ est du  à ses relations difficiles avec François Compaoré, frère cadet et conseiller de chef de l'Etat Blaise Compaoré. Les rapports de Salif avec le premier ministre Tertius  Zongo seraient également pénibles et celles-ci seraient parties du fait que  Salif Diallo ait été interdit d'accès à la salle du conseil pour cause de retard lors d’un conseil des ministres.

La cause de la raison de santé pour justifier ce depart est peu probable à nos yeux car si Salif devait quitter le gouvernement, il l’aurait fait lorsqu'il était encore sur son lit de malade ou convalescent.  Mais, l'infatigauble est resté et à continuer à travailler comme toujours.

Salif Diallo, de révolutionnaire à démocrate à lutter aussi bien aux cotés de Thomas Sankara que de Blaise Compaoré. Aussi, l’on peut dire qu’il a été de tous les combats politiques surtout de Blaise Compaoré. Cette implication, il l’a reconnu il y a quelques mois lors d’un entretien accordé la radio nationale. Pour le bien du CDP ou de Blaise il n’a pas hésité à user d’intrigues politiques.

 

Ramata


25/03/2008
41 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres