Obama, le président

En remportant une victoire décisive dans le Wisconsin et à Hawaii, le candidat à l'investiture démocrate fragilise sa rivale Hillary Clinton. Pour éviter d'être décrochée, elle doit impérativement le battre au Texas et dans l'Ohio.

Barack Obama a remporté le 19 février la primaire démocrate du Wisconsin, engrangeant ainsi sa neuvième victoire d'affilée et portant un nouveau coup dur à Hillary Clinton. Sa nomination dépend désormais de l'issue des scrutins qui se tiendront dans quinze jours au Texas et dans l'Ohio. Après une semaine de compétition acharnée où sont apparues les premières "publicités négatives", Obama a obtenu la majorité des suffrages dans un Etat qui jouera un rôle décisif lors du round final de l'élection présidentielle. Pour la deuxième semaine de suite, le sénateur de l'Illinois a marqué des points auprès de l'électorat sur lequel Hillary Clinton comptait pour être investie par son parti – les femmes et le prolétariat blanc – ainsi qu'auprès des hommes blancs.

Côté républicain, le sénateur de l'Arizona John McCain a facilement battu l'ancien gouverneur de l'Arkansas Mike Huckabee, se rapprochant ainsi davantage de l'investiture. Dans le discours qu'il a prononcé après l'annonce des résultats, McCain a écarté Mme Clinton comme adversaire potentiel et a concentré ses tirs sur Obama, dont il a déclaré que son "appel au changement [était] éloquent, mais qu'il [était] creux". Barack Obama a fêté sa victoire au cours d'un meeting très animé à Houston qui a rassemblé environ 19 000 personnes. Il a exhorté les électeurs à le pousser encore plus loin vers l'investiture démocrate lors de la primaire du Texas, le 4 mars. "Le changement auquel nous aspirons se trouve encore à des mois et à des kilomètres, et nous avons besoin de l'aide du bon peuple texan pour y parvenir", a-t-il lancé au public. "J'ai besoin de vous, vous devez vous battre pour chacun des délégués qu'il nous faut pour gagner cette nomination." Il a ensuite répondu aux attaques de McCain en affirmant : "Je respecte John McCain et je lui rends hommage pour les services qu'il a rendus à la nation. C'est un vrai héros. Mais lorsqu'il embrasse la politique économique ratée de George Bush, lorsqu'il se dit prêt à envoyer nos troupes en Irak pendant encore cent ans, alors il représente la politique d'hier. Et nous, nous voulons être la politique de demain."

Au vu des résultats de 90 % des circonscriptions de l'Etat du Wisconsin, Obama a été crédité de 58 % des voix, contre 41 % pour Clinton. Dans le camp républicain, McCain en a obtenu 55 %, contre 37 % pour Huckabee, et les premiers résultats pour l'Etat de Washington leur donnaient respectivement 48 % et 21 % des suffrages. A Hawaii, les résultats de 71 circonscriptions donnent 75 % des voix à Obama, contre 24 % à Mme Clinton. Si l'on en juge par la campagne du Wisconsin, les deux prochaines semaines pourraient être les plus difficiles de la course démocrate. L'équipe de campagne de Hillary Clinton a repris une série de déclarations d'Obama pour démontrer qu'il n'était pas prêt à accéder à la présidence et pour contester sa crédibilité en tant que candidat. Obama a contre-attaqué en réfutant vivement les critiques de Mme Clinton dans ses discours électoraux et dans des messages publicitaires diffusés en réponse aux spots de sa rivale.

La clé du succès d'Obama dans le Wisconsin a été l'habileté avec laquelle il a profité de la coalition que Mme Clinton avait mise en place au début de l'année dans beaucoup d'autres Etats. C'était une réplique de sa victoire en Virginie la semaine dernière. Si le sénateur Obama poursuit sur sa lancée, on peut s'attendre à un changement significatif dans la course démocrate, mettant Mme Clinton dans une situation très défavorable dans l'Ohio et dans d'autres Etats, dont la Pennsylvanie, qui votera le 22 avril.
Dan Balz
The Washington Post


21/02/2008
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres