Ministres et députés mettent la main à la poche !

Pendant la solennelle cérémonie de solidarité avec les victimes, chacun a mis la main à la poche. Le plus généreux reste le vieux Oumarou Kanazoé, dont la bonté, en de pareilles circonstances n'a jamais été démentie. 100 millions de francs cfa, pour les sinistrés.
Quand au président du Faso, son enveloppe ressemble à celle qu'il donne au Conseil constitutionnel à l'occasion de la déclaration de ses biens ; c'est-à-dire bien légère. Et comme le troupeau suit son chef, les membres du gouvernement et les députés ont fait comme lui. Chacun a donné une broutille. Pour les membres du gouvernement, cependant, le minimum acceptable serait 2 000 000 f CFA. C'est à peu près le montant que le président a alloué à chaque ministre pour les vacances. S'ils peuvent claquer deux briques pour les vacances, ils peuvent aussi se délester d'autant pour le peuple qui est la source de leurs privilèges. Les députés eux ont fait carrément le service minimum. 150 000 F par député, c'est à peine ce qu'ils empochent chacun en cinq jours de session. Faites vous-même le calcul : 35 000 f multiplié par 5 est égal à 175 000 F CFA. Des représentants du peuple on doit attendre mieux. Les députés peuvent bien sacrifier 30 jours de session pour le peuple. C'est-à-dire un petit million par député. En attendant de connaître le montant du don de Blaise Compaoré, il n'est pas acceptable qu'un privé, Kanazoé en l'occurrence, soit plus généreux que ceux qui profitent le plus de l'Etat. Il faut juste renvoyer l'ascenseur à défaut d'avoir eu une gestion prévoyante qui aurait institué des mécanismes pour prendre en charge les situations de catastrophe, comme celle là.
NAB



03/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres