L’Affaire Arche de Zoé, vers une requalification des faits ?

Les avocats français ont pu rencontrer les membres de l'Arche de Zoé incarcérés à N'Djamena. Les inculpés ont eu à affirmer à leurs avocats qu’ils avaient pour seul but de "sauver des enfants de l'horreur".

Selon, l’AP, Me Gilbert Collard, l’un des avocats  a expliqué que ses clients "espèrent vraiment pouvoir s'expliquer, démontrer que les charges n'existent pas". De ce fait, les inculpés veulent  lancer ce jeudi une initiative procédurale qui requalifiera les faits pour éviter la qualification de ‘’crime’’ et obtenir celle de  "délit" pour enlèvement et détournement sur mineurs de moins de quinze ans sans fraude ni violence.

L’Arche de Zoé est poursuivi pour enlèvement vers la France de 103 enfants tchadiens présentés comme des orphelins venant Darfour. Après enquête par les autorités tchadiennes et francaises, il s’est avéré que les enfants n’étaient point des orphelins.

 

Ramata

 



08/11/2007
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres