COLOMBIE • A quand la libération de TOUS les otages ?

Les FARC ont libéré hier Clara Rojas et Consuelo González, détenues depuis plus de six ans. Reste maintenant à s'occuper du sort des 750 autres personnes toujours otages de la guérilla.

La libération de Clara Rojas et de Consuelo González, revenues à la vie après plus de six ans de captivité, a suscité un grand soulagement et un immense espoir dans toute la Colombie. Le sort de ceux qui sont toujours retenus en otage en acquiert une dimension particulière. En effet, on a le sentiment que, en dépit du désespoir et de la tristesse, un chemin vers la liberté peut désormais s'ouvrir.
L'opération lancée jeudi [10 janvier] dès 6 heures du matin a eu une fois de plus pour protagoniste le président vénézuélien Hugo Chávez, à qui les FARC ont remis les deux otages. Sans aucun doute, il continuera à jouer – comme il l'a réaffirmé lui-même hier – un rôle important dans ce processus. La collaboration du gouvernement colombien et de son armée, qui se tenait à quelques kilomètres du lieu [dans la région de San José del Guaviare, dans le sud de la Colombie] où les deux femmes ont été relâchées, a contribué à assurer cet heureux dénouement.
Maintenant que cette douloureuse page est tournée, il faut porter toute son attention aux otages restés dans la forêt [soit plus de 750 personnes]. Etant donné le succès de l'opération qui a permis de libérer Clara et Consuelo, les familles de ceux qui sont toujours en captivité vont certainement regarder de nouveau vers Caracas. Indéniablement, Chávez a obtenu des dividendes politiques, et les FARC, une belle publicité télévisée.
Faut-il voir dans cette libération une simple manœuvre politique [de la part de la guérilla] pour retrouver une crédibilité et pour remettre Chávez au cœur du processus ? Ou bien s'agit-il aussi d'un geste humanitaire susceptible d'aboutir à un accord conduisant à la libération des centaines de Colombiens encore aux mains des FARC ? Connaissant ces dernières, il ne faut pas se faire d'illusions sur la compassion d'individus qui ont fait preuve de tant de cruauté et de cynisme. En revanche, il est clair que cette libération apporte une nouvelle bouffée d'oxygène à Hugo Chávez.
Le refus du gouvernement colombien de démilitariser les communes de Pradera et Florida [les FARC exigent avant, toute négociation, la démilitarisation d'une zone de 800 km2 dans le sud du pays comprenant ces deux municipalités], et celui des FARC d'accepter la zone de rencontre [beaucoup plus réduite et sans population] proposée par les autorités, laissent à penser que l'intervention d'Etats étrangers jouera un rôle de plus en plus important. Le gouvernement colombien devra prendre toute la mesure de cette réalité, ou à défaut trouver des formules politiques réalistes qui lui permettront d'exercer un contrôle prépondérant sur un accord humanitaire avec la participation de la communauté internationale. A noter qu'Uribe lui-même avait demandé la présence d'un représentant cubain lors de la remise des otages hier.
Il y a plusieurs leçons à tirer de cet épisode. La participation discrète et active d'organismes comme la Croix-Rouge a beaucoup contribué à assurer le succès de l'opération. Il n'y a eu ni spéculations ni shows médiatiques dans les heures qui ont précédé l'opération. La preuve est faite désormais que la volonté politique des FARC et les garanties du gouvernement pour assurer la remise des otages sains et saufs suffisent pour mettre fin à ce drame terrible, sans qu'il faille nécessairement démilitariser certaines zones. Mais il ne faut pas être naïf au point de penser que les FARC vont prendre l'habitude de livrer les otages unilatéralement, sans rien recevoir en retour.
La présence active de la Croix-Rouge et l'application de protocoles humanitaires lors de la remise des otages montrent la voie vers la liberté. Un premier pas dans cette direction serait d'exiger des FARC qu'elles autorisent la Croix-Rouge à certifier l'état de santé de ceux qu'elles retiennnent prisonniers.

Editorial
El Tiempo


12/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres