Année Thomas Sankara : un succès total

2007 a été classé ici au Burkina Faso, année Sankara par le comité national d’organisation (CNO) de l’"Année Thomas Sankara" ce 21 décembre 2007 lors d’une conférence de presse. Shérif Sy, président du CNO, a affirmé que  les activités de sa commission ont été principalement basées sur des projections de films parlant deThomas Sankara. ce sont entre autre films  : ‘’Thomas Sankara, l’homme intègre" de Robin Shuffield et "Fratricide au Burkina" de Didier Mauro et Thuy-Tiën Ho. A cela s’ajoute des concerts et la commémoration du XXe anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara. A cette occasion, la veuve  du défunt Mariam a pu déposer une gerbe et se recueillir sur la tombe de son époux et cela après vingt ans d’absence.

Selon Chériff Sy, le symposium sur Sankara a permis un début de conceptualisation du sankarisme. Ce symposium a été selon Chériff Sy un moment de collecte de témoignages sur la Révolution et notamment le 15 octobre 1987, date de l’assassinat de Thomas Sankara.

Malgré l’insuffisance des ressources financières, le CNO a soutenu qu’il a pu organisé ses activités. Il a récolté la somme de 5 161 796 sur un budget prévisionnel de 50 millions de F CFA. Et la mobilisation humaine a permis de réussir le pari de la commémoration malgré le peu de moyens financiers. Outre cela, il y a eu «les multiples pièges tendus, les tentatives d'étouffement des manifestations» orchestrés par le pouvoir de Blaise Compaoré a déclaré le président du CNO. Ce pouvoir célébrait  également les ‘’20 ans de la renaissance démocratique’’ de Blaise Compaoré. Malgré ces obstructions, le CNO a pu commémorer les 20 ans de l’assassinat de Sankara de façon triomphale.
Jean Hubert Bazié, responsable de la commission information-communication du CNO concernant le désordre qui a prévalu le 15 octobre au cimetière de Dagnoën lors du recueillement de la veuve sur la tombe de Thomas Sankara, il le lie au succès de la manifestation. Pour lui,  le CNO ne s’attendait  pas à une telle mobilisation.

Au niveau international, la commémoration des 20 ans de l'assassinat de Thomas Sankara s'est faite à travers des  conférences-débats. Cela a été le le cas à Cologne en Allemange. Et c’est le Sankariste Fidèle Kientéga qui a été l'animateur principal.

Ramata



27/12/2007
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres