Vie chère :le gouvernement demande aux partis politiques de l’accompagner

Le gouvernement burkinabè a rencontré ce jeudi 27 février 2008 à Ouagadougou les représentants des partis politiques. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre des consultations des organisations sociales sur la crise engendrée par la vie chère au Faso. Le gouvernement demande leur accompagnement dans l'apaisement de la crise née de la hausse des prix des produits de consommation courante. Il désire également que ces partis politiques l'accompagne dans son combat pour un développement du Burkina Faso.

Concernant la lutte contre la vie chère, l'ADF/ RDA a affirmé son désir  de voir la  création d'un observatoire des prix. Ce dernier aura pour tache de contrôler la régularité des prix sur le marché.

L'Union des partis sankaristes  a appelé à la publication des résultats de la lutte sur la fraude et la corruption engagés par le gouvernement .

La délégation gouvernementale était composée du ministre des Transports Gilbert Ouédraogo, de celui des finances Jean Baptiste Compaoré, Mamadou Sanou du Commerce, du ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation Clément Sawadogo, de Salifou Sawadogo chargé des relations avec le parlement et de Filippe Sawadogo, porte du gouvernement.

Ramata



28/02/2008
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres