Une défense pour les éléphants

Les délégués de 17 Etats africains (du Mali, du Niger, du Sénégal, du Burkina Faso, de la Sierra Léone, de la Guinée Bissau, du Cameroun, de la Côte d'Ivoire, etc.) situés sur l'aire de répartition des éléphants se sont réunis du 6 au 7 février à Bamako au Mali. Ils ont réfléchi sur des initiatives commerciales "anti-ivoire" et au renforcement de la conservation des éléphants.

Le Directeur des Parcs nationaux et des réserves de la Biosphère au Mali, Bourama Niagate, a reconnu que la protection de cette espèce est vitale pour l’écosystème et pour le secteur touristique. Toutefois, il reconnaît que "la réussite de la protection des éléphants dépend tout d'abord de l'élimination du commerce de l'ivoire."

Le débat sur le commerce de l'ivoire est toujours l'un des principaux points de désaccord sur la protection des éléphants. L'Afrique comptait près de 1,3 million d'éléphants au début des années 1970, a vu ses populations chutées à 450.000. En Asie, cette population a subi le même sort. Aussi, le nombre des éléphants varie entre 35.000 et 45.000.

Patrick Omondi, Responsable des espèces du Kenya Wildlife Service, convient que c'est un immense travail qui attend la coalition et il espère que d'autres pays s'y engageront également.

Fondé en 1969, IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) est une organisation internationale de conservation et protection des animaux. IFAW possède des bureaux dans 16 dans le monde.

Ramata



08/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres