Sarkozy rattrapé par la réalité

Réagissant à la conférence de presse du président français le 8 janvier, l'éditorialiste François-Xavier Pietri estime qu'il y a eu "le premier renoncement majeur de la législature. Sur le sujet ô combien central du pouvoir d'achat - thème au coeur de la campagne présidentielle et devenu la première préoccupation des Français devant le chômage -, le président, qui a renoncé à 'vider des caisses déjà vides', reconnaît son impuissance. En somme, les 14 milliards [d'euros] réinjectés dans l'économie française, dont on ne mesure pas vraiment l'impact sur le pouvoir d'achat, sont de l'histoire ancienne et l'Etat ne remettra plus la main à la poche, en l'occurrence trouée, pour nourrir les attentes des Français. Pour la première fois, Nicolas Sarkozy est rattrapé par la réalité et voit son volontarisme écorné." La Tribune (France)



10/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres