Russie : chasse aux médias qui sèment la panique bancaire

Le parquet général de Russie a décidé de lutter à sa manière contre la crise financière : il demande à tous les procureurs de surveiller les médias locaux afin de réagir contre les informations qui portent atteinte à la réputation des banques. Une initiative appliquée dans l'ensemble des régions de Russie et placée sous le contrôle personnel du procureur général Iouri Tchaïka. Une des premières cibles de cette campagne est l'agence d'information Ura.ru évoquant la crise du secteur bancaire dans la région de Sverdlosk [sur les contreforts est de l'Oural], rapporte Kommersant de Moscou. "Nous ne faisons pas de censure mais nous vérifions les informations", se défendent les autorités judiciaires. Le parquet général se justifie notamment par le cas récent de la Dalkombank de Vladivostok. Les clients de cette banque avaient retiré 2,4 milliards de roubles (environ 70 millions d'euros) à la suite d'un SMS assurant qu'elle allait se déclarer en faillite. A Ekaterinbourg, des informations similaires avaient visé les clients de plusieurs banques. Kommersant rappelle que le président russe Dmitri Medvedev avait le premier dénoncé, dans son discours du 7 novembre, les rumeurs malveillantes susceptibles de "déstabiliser la situation sociale" en rapport avec les difficultés financières.



24/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres