Réconciliation ivoirienne, toujours des pourparlers au Faso

Désiré Tagro conduisant une délégation du parti au pouvoir et Sidiki Konaté celle des Forces nouvelles ont eu un huis clos  ce  9 novembre 2007 avec  Blaise Compaoré, le facilitateur du dialogue direct interivoirien.

Selon le communiqué final de cette rencontre, neuf points ont fait l'objet de discussions et d'accords. Ce sont la tenue régulière de réunions de concertation hebdomadaires, le choix de l'opérateur technique devant diligenter l'opération d'identification et de confection des cartes d’identité et d’électeurs. L’opérateur français SAGEM a été pressenti par les deux parties. Le choix final fera sur accord complémentaire et décret du président Laurent Gbagbo. Le lancement dans les meilleurs délais du processus de reconstitution des fichiers d'état civils détruits ou perdus, la relance du service civique, le redéploiement de l'administration financière sur l'ensemble du territoire national. La  sécurisation des opérations liées au processus de paix au Centre de commandement intégré. La réalisation d’un inventaire des textes non encore adoptés nécessaires au bon déroulement des différentes opérations devant accélérer la mise en oeuvre de l'Accord politique de Ouagadougou. L’accélération de la mise en oeuvre du programme d'aide au retour des déplacés y compris l'indemnisation des victimes de la crise. La suppression de la carte de séjour. Ce dernier point est déjà en vigueur depuis le jeudi 8 novembre.

Ramata



12/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres