Pakistan : Rien ne va plus entre le gouvernement et les talibans

Le 21 mai dernier, le gouvernement de la Province-de-la-Frontière-du-Nord-Ouest (NWFP) avait signé un accord de paix avec les insurgés talibans, très actifs dans la région. La trêve prévoyait que les rebelles renoncent à toute violence contre l'armée et plus généralement contre les symboles de l'Etat pakistanais. En échange, les autorités avaient relâché plusieurs prisonniers talibans et assuré que la charia serait appliquée dans la région. Mais les attaques contre les militaires ont continué et, finalement, le 6 juin, le ministre de l'Intérieur a dû annoncer que l'accord était caduc, ses termes n'ayant pas été respectés.

Cette décision a été précipitée par l'arrestation, le 5 juin, de deux jeunes kamikazes originaires de la NWFP qui avaient prévu de se faire sauter quelques heures plus tard en pleine capitale. La réponse des rebelles extrémistes à l'annonce du ministre ne s'est pas fait attendre : Maulvi Umar, le porte-parole du parti Tehreek-e Taliban, a affirmé que son mouvement transformerait les villes du pays en champs de bataille si le gouvernement ne changeait pas d'avis. A bon entendeur.


11/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres