Limogeage de Salif Diallo: «Donner une cohérence et plus de motivation…» dixit Blaise Compaoré

«Le réaménagement de gouvernement procède toujours d'une volonté de donner plus de cohérence à une équipe pour l'action, de lui donner plus de motivation. Ce remaniement s'inscrit donc dans ce cadre. Bien sûr, comme toujours il faut saluer l'action de ceux qui quittent le gouvernement, en l'occurrence le ministre d'Etat Salif Diallo. Nous devons reconnaître les mérites de son action à la tête des différents départements ministériels qu'il a dirigés. Je pense qu'il a encore l'ambition de continuer à agir pour les objectifs que nous nous sommes fixés dans ce quinquennat. On ne peut que saluer ce qu'il a apporté sur le plan personnel dans la force de la collectivité gouvernementale».

Les journalistes pendant cette rentrée gouvernementale et voulant savoir le prochain poste que pourrait occuper Salif Diallo ; Blaise Compaoré a répondu : «Cela ne vous concerne pas».

Le nouveau gouvernement a pris fonction ce mardi 25 mars 2008. Et ceci après le limogeage du ministre d'Etat Salif Diallo de l'Agriculture de l'Hydraulique et des Ressources Halieutiques.


Selon, le Premier ministre Tertius Zongo tout remaniement est d'une part une reconnaissance des efforts accomplis mais aussi une volonté d'aller plus en avant. «Je crois que le souci d'un gouvernement est beaucoup plus un souci de collégialité, un souci d'investir dans le long terme».


Salifou Sawadogo, le nouveau ministre de l'Environnement et du Cadre de vie  dit avoir un sentiment de fierté. «Je mesure l'immensité de la mission à moi confiée; je m'efforcerai de la réussir avec l'appui de mes collaborateurs dont, du reste, je connais certains pour avoir moi-même fréquenté l'Institut supérieur polytechnique devenu plus tard l'Institut du développement rural. J'estime que j'arrive dans un milieu qui ne m'est pas pratiquement étranger. Je profite de l'opportunité qui m'est offerte pour exprimer une fois de plus ma gratitude au président du Faso, au Premier ministre pour cette confiance à moi accordée».

 

Quant à Laurent Sédégo, le nouveau ministre de l'Agriculture il dit mesurer la lourdeur de sa mission. Pour lui, il a plu à Tertius de lui confier cette mission : «je suis animé du sentiment de quelqu'un qui sait qu'il est investi d'une mission extrêmement lourde. Je suis un soldat et je tâcherai de m'acquitter de cette mission du mieux que je peux».

«J'ai plusieurs sentiments. Le premier est l'émotion. Je suis émue au regard de la surprise avec laquelle j'ai reçu l'information. Je suis émue vu la grandeur de la mission et de la confiance placée en moi. Je suis aussi émue pour ce grand devoir qui m'attend. Après l'émotion, il y a le sentiment de gratitude à l'endroit de Son Excellence le président du Faso, Son Excellence le Premier ministre et à l'endroit de toutes les personnes qui ont donné un quelconque avis pour motiver cette décision. J'ai aussi un grand sentiment de confiance en Dieu pour son grand amour pour moi et pour l'accompagnement que j'ai eu jusqu'à présent. J'ai un sentiment de confiance en l'orientation et au soutien de mes supérieurs, des autres ministres et à la franche collaboration avec le personnel du ministère chargé des Relations avec le Parlement» a confié Cécile Beloum, la ministre chargée des Relations avec le Parlement.



Ramata



26/03/2008
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres