Les chiffres fantaisistes du gouvernement

 

Les politiques pensent qu'il suffit d'aligner des chiffres astronomiques pour clouer le bec aux citoyens. Dans le mécontentement qui a suivi la hausse tous azimuts des prix des denrées de première nécessité, alors que nous abordions la période de soudure et celle du carême musulman, le gouvernement s'est résolu à nous parler. Mais qu'est-ce qu'il nous a dit ?

Primo, pour le sucre, le pain et les autres, le gouvernement n'est pas d'accord et somme les commerçants à revoir les prix à la baisse. Une belle leçon d'hypocrisie. Les prix sont libres dans ce pays et le gouvernement ne peut sommer personne à vendre à un prix qu'il ne veut pas. Sauf pour certaines denrées dont les prix sont toujours fixés d'accord parties avec le gouvernement. La preuve, c'est que rien n'a été fait et les produits en question se vendent toujours au même prix.

Secundo, pour le carburant, le gouvernement a été contraint d'avaliser l'augmentation des prix pour arrêter les pertes financières de la SONABHY qui se sont élevées sur ces 7 derniers mois à 6 milliards 500 millions de francs CFA. Il fallait donc réagir pour que la société ne perde pas encore un milliard de francs cfa. Voilà des chiffres qui sont ainsi lancés à la face de l'opinion sans aucune explication. Entre nous, une société comme la SONABHY pourrait-elle perdre autant d'argent en très peu de temps et rester encore débout ? Cela veut dire quoi ? Que depuis février, la SONABHY perd environ un milliard de francs cfa par mois ? Ce n'est pas possible. Nous mettons la SONABHY au défi d'expliquer et de justifier ses pertes.

Il semble que ce gouvernement a la mémoire courte. Il y a à peine un an, après une hausse des prix du carburant, alors que rien ne le justifiait, le même gouvernement nous avait expliqué que la même SONABHY avait cumulé des pertes de plus de 20 milliards, en partie à cause des impayés de la SONABEL, que cette dernière avait réfuté, et qu'il fallait lui permettre de restaurer sa trésorerie. A l'époque, nous avions expliqué, après enquête, que cela paraissait surprenant pour une société qui avait réalisé une année seulement auparavant plus de 19 milliards de bénéfice. Tout cela s'est passé, il n'y a pas encore 12 mois. Alors la SONABHY a-t-elle réussi à reconstituer sa première trésorerie et sur combien de temps ? On peut déduire, selon les informations du gouvernement, que jusqu'en janvier 2010, la SONABHY réalisait des bénéfices.

C'est à partir de février seulement qu'avec la combinaison hausse du dollar et hausse des prix des hydrocarbures, (à prouver), que la SONABHY a commencé encore à perdre de l'argent. Mais le gouvernement oublie de dire que le dollar n'a pas évolué exponentiellement depuis février 2010. Le billet vert a connu des évolutions en dents de scie depuis cette période et de façon relativement peu sensible que notre arrimage à l'euro ne nous permet pas de sentir. Parce que jusqu'à présent, le dollar ne vaut pas l'euro.

Autre aspect sur lequel le gouvernement et la SONABHY ne veulent rien dire, c'est de savoir c'est quel aspect de la structure du prix qui a connu des pertes. Le gouvernement a-t-il été obligé de réduire quelle part d'impôt sur le carburant ? La SONABHY a-t-elle fait quel sacrifice ? Jusqu'à quelle hauteur elle avait pu reconstituer sa trésorerie avant février 2010 ?
Pour le gouvernement et la SONABHY, c'est très périlleux de se lancer dans de telles explications, qui sont pourtant nécessaires.

Le ministre du Commerce évoque la sous région pour expliquer l'adossement des prix aux marchés. Il oublie de dire que sur les trois dernières années, le Togo a fait évoluer à la hausse seulement deux fois les prix des carburants. Au Bénin, un système de fixation social des prix permet aux habitants de Natitengou, au nord du pays, de payer le carburant 60F moins cher que dans la capitale Cotonou. A Cotonou, le super coûte 550F. A Natitengou, il coûte 490 F. C'est ça aussi la justice sociale. Que les pauvres paient moins que les riches. Les chiffres éventails ne bluffent plus personne. NAB



17/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres