Les accords de Ouagadougou sont morts!


Pour certains protagonistes de la crise ivoirienne, les accords de Ouagadougou, sont légalement morts. En effet, à la signature de cet accord en mars 2007, le chronogramme prévu devait tenir en dix mois. Ce délai a expiré et il n'y a plus eu d'actes qui ont renouvelé les dispositions et les programmes. Depuis plus de trente mois donc on navigue à vue avec les dispositions d'un accord hors délais. Personne ne veut soulever officiellement le problème, mais beaucoup n'en pensent pas moins.

A propos du report
Alassane Ouattara ne s'opposerait pas à un report d'au plus deux semaines de la présidentielle en Côte d'Ivoire. Il l'aurait signifié, dit-on, au président Français Nicolas Sarkozy. Reçu à dîner par Blaise Compaoré, il lui aurait répété la même chose. Konan Bédié ne serait pas aussi opposé à un léger report. Le discours de Blaise Compaoré pendant son séjour semble avoir varié en fonction des publics. A Mama, dans le village de Gbagbo, il a fait comme son hôte en entonnant l'antienne d'une élection réussie plutôt qu'une fixation sur les dates. Mais de retour à Abidjan et après la longue journée de concertation avec l'ensemble des protagonistes de la crise, il aurait nuancé son propos. Il considère que la date du 29 novembre doit être tenue. En quelque sorte on peut faire de bonnes élections et à date. NAB



03/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres