Le procès de l'affaire Politkovskaïa tourne à l'absurde

Le procès concernant l'assassinat de la journaliste russe Anna Politkovskaïa, tuée le 7 octobre 2006 à Moscou, "prend une trajectoire de plus en plus imprévisible", note Vremia Novostieï. Depuis le début, ce procès retentissant a été émaillé de plusieurs rebondissements et scandales. Le 5 février, devant un tribunal militaire moscovite chargé de juger quatre responsables présumés du meurtre, "les événements ont pris une tournure de théâtre de l'absurde". En effet, souligne le journal, le colonel Pavel Riagouzov, ancien des services de renseignements russes (FSB), le seul a avoir reconnu des faits en avouant avoir livré des informations sur l'adresse de la journaliste, est revenu sur ses déclarations. Il affirme désormais avoir menti car cela était indispensable pour faire avancer l'enquête.

Quant à l'ancien officier de police moscovite Sergueï Khadjikourbanov, impliqué dans l'organisation du meurtre, il a déclaré que l'enquêteur principal de l'affaire lui a demandé de désigner l'ex-oligarque russe en exil à Londres Boris Berezovski et le président tchétchène Ramzan Kadyrov comme les commanditaires potentiels. L'enquête n'a cependant pas permis de désigner le commanditaire de ce crime.

Outre Riagouzov et Khadjikourbanov, se trouvent sur le banc des accusés deux frères tchétchènes, Ibrahim et Djabraïl Makhmoudov, accusés de complicité. En revanche, le tueur présumé [un autre frère Makhmoudov, Roustam], contre lequel a été lancé un mandat d'arrêt international], est, lui, toujours en fuite. http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=94370



18/02/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres