Le maire, Henri Ouédraogo, dans la tourmente


Candidat du CDP au poste de maire de la commune de Saaba à l'occasion du scrutin municipal de 2006, Henri Ouedraogo vient d'être suspendu pour trois mois, délai statutaire avant une révocation certaine. Le CDP qui a toujours déployé le paratonnerre pour protéger ses ouailles n'a pas tendu sa main secourable au premier de ses militants à Saaba. On peut se demander si c'est une consigne tendant à inscrire désormais le parti dans la mouvance de la bonne gouvernance si on considère que dans l'espace d'un trimestre, ce sont deux maires CDP qui sont passés à la trappe. Pas sûr. Dans l'un et l'autre cas, il y a des chances qu'il s'agisse de querelles entre militants locaux qui se font des crocs en jambes. Et comme les militants locaux ont toujours des parrains tapis dans la capitale, il y a lieu de croire que ces événements traduisent simplement des luttes de positionnement. Henri Désiré Ouédraogo a tout simplement raté son apprentissage dans l'arène des loups. La politique n'est pas faite pour des enfants de cœur comme le reconnaissait récemment Michel Rocard. N'ayant pas de parrain puissant, Henri devra se résoudre à se préparer à défendre son dossier devant les instances compétentes. Par expérience, quand la machine du MATD démarre, elle avance inexorablement. A bon entendeur…



01/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres