Le CDP et la crise universitaire


Le CDP vient de se fendre d'une déclaration sur la crise universitaire fustigeant une minorité d'étudiants qui revendique le droit à la paresse, soutenus en cela par de faux amis qui les assistent et les utilisent pour remettre en cause l'Etat de droit. Nous revoilà dans la rhétorique guerrière et politicienne qui a conduit aux pires dérives que notre pays a connues. Que le CDP ait des comptes à régler avec le PCRV, c'est son droit. Mais réduire la lutte des étudiants à la revendication d'un droit à la paresse, c'est assurément ne rien comprendre aux problèmes de l'université. Aucune mention sur la situation des étudiants que tout le monde s'accorde pourtant à reconnaître comme limite. Rien que des condamnations. Avec ça, impossible d'inspirer dans le bon sens le gouvernement dont la mission est justement de chercher à comprendre les raisons des dysfonctionnements sociaux et de leur trouver des solutions. Si les étudiants agissent mal, eux au moins ont l'excuse de le faire sous la contrainte des difficultés qu'ils rencontrent. Est-ce de cette manière que vous comptez soustraire les étudiants de l'influence de leurs faux amis ? Si c'est ainsi, c'est l'échec garanti ! Comme toujours d'ailleurs.



01/08/2008
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres