La Chine réplique aux critiques sur ses relations avec l’Afrique

 

Le China Institute of International Studies a mené récemment une contre-attaque en direction de ceux qui l’accusent de piller les ressources de l’Afrique. Eclairage.

Hongyi Wang, l’un des grands spécialistes de l’Afrique a déclaré, lors d’une conférence au sujet polémique «La Chine en Afrique, uniquement une question de sources énergétiques ?» que les critiques dont son pays est l’objet traduisent en réalité les enjeux d’une rivalité intense entre Pékin et l’Occident sur un terrain purement économique. M. Wang a rappelé que les relations d'amitié entre la Chine et l'Afrique remontaient à un passé lointain, et que la Chine menait une politique d'assistance économique vis-à-vis de l'Afrique et d'autres régions du monde, déjà à l'époque socialiste. Il a également évoqué le rôle particulier que les pays d'Afrique avaient joué pour permettre à la République populaire de Chine de récupérer son siège au Conseil de sécurité des Nations Unies, occupé jusqu'en 1971 par Taiwan. Aujourd'hui, la relation politique sino-africaine s'est transformée en un partenariat économique et commercial global. Ce partenariat, qualifié de «gagnant-gagnant» par le responsable chinois, permet à la Chine d'avoir accès à des matières premières et de créer des marchés à l'exportation pour ses produits technologiques. En retour, l'Afrique arrive à obtenir de meilleures conditions commerciales, un transfert de technologies et d’infrastructures. La Chine veut aller encore plus loin. En 2010, elle prévoit de porter à 100 milliards de dollars le volume de ses échanges commerciaux avec l’Afrique.

Par Robert Adandé, Cotonou



10/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres