l'ADF/RDA pris au piège de son jeu trouble

Pendant longtemps, "le parti de l'éléphant" a voulu manger aux deux râteliers (le pouvoir et l'opposition). La dernière fatwa de l'Assemblée nationale a mis fin à la confusion. Depuis, les choses semblent se préciser et l'ADF/RDA n'a plus d'autre choix que de lever le voile sur son statut. Avec la décision de la CENI de constituer une pépinière d'agents électoraux suite à un constat de carence en ressources humaines dans ce domaine, où positionner l'ADF pour lui permettre d'envoyer des cadres à cette formation ? Pas de problème apparemment. Il a trouvé lui-même son créneau en allant voir le CDP qui aurait accepté de lui accorder quelques places sur la quinzaine due à la Majorité présidentielle. Après avoir fait ce pas, il lui reste à effectuer un autre en signant purement et simplement la convention et le code de bonne conduite des partis et formations politiques de la Mouvance. Pourquoi compliquer inutilement le jeu politique alors qu'il faut positiver !



28/11/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres