Expédition punitive des élèves policiers

 La leçon n'a donc pas été retenue. Des élèves policiers furieux de ce que leur camarade a eu une altercation avec des jeunes au secteur 9, sont venus en force au lendemain de la fête du ramadan venger leur camarade. Ces policiers, une centaine environ s'en sont pris aux clients des débits de boisson qu'ils ont copieusement rossé à l'aide de leurs ceinturons. Ils ont en outre détruit tout ce qu'ils voyaient sur leur passage, pillant au passage les étals installés ici et là. On a encore en mémoire cette autre descente punitive de militaires, un certain jour de décembre 2007 sur les casernes de police également dans un but de vengeance. C'est l'ensemble de la ville de Ouagadougou qui avait été soumise à la terreur en ces jours effroyables. La police qui avait été la cible de cette vindicte avait bénéficié d'un élan de sympathie de la population qui bien que comprenant la colère des militaires ne pouvait pas approuver cette manière de se régler les comptes comme s'il n'y avait pas de lois ni d'institutions capables de régler ces questions. Si aujourd'hui des élèves policiers, de surcroît en tenue, s'en prennent directement à la population qui n'a aucun lien direct avec l'incident incriminé, ils légitiment par leurs actes l'expédition punitive que des militaires avaient lancé à l'encontre de leurs aînés. L'image d'une police délinquante est inacceptable. C'est pourquoi il faut se féliciter de la prompte réaction de l'autorité de tutelle qui semble avoir pris les choses en main. Il faut simplement souhaiter que ce ne soit pas un simple effet d'annonce tout juste destiné à calmer les esprits !



03/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres