Kadhafi, l'unificateur qui expulse les Africains de la Libye

Invité spécial de la 33e session des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO le 18 janvier 2008, Mouammar Kadhafi a prôné l'effectivité de l'unité du continent africain.
Pour lui, l'Afrique ne trouvera sa voie qu'une fois que tous les pays mettront en commun leurs ressources naturelles et pourront faire face par exemple à l'Union européenne, aux Etats-Unis d'Amérique ou à la Chine.
Lors du sommet, aucun de ses pairs ne lui a fait remarquer son intention de rapatrier des milliers de ressortissants ouest africains de son pays, même si Djibril Bassolet, le ministre des Affaires étrangères burkinabè soutient qu'il est difficile de demander à un président d'admettre des clandestins. Or pour une Afrique unie et intégrée, le principe de libre circulation des personnes doit prévaloir.
Parlant toujours d'unité, Mohamed Ibn Chambas, président de la Commission de la CEDEAO a soutenu que son institution a prévu signer les APE avec l'Union européenne en 2009. Outre cela, les chefs d'Etats ont réaffirmé leur engagement à négocier solidairement leur adhésion aux APE afin de préserver la cohésion et la solidarité en leur sein.

R.S.



06/02/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres