JO 2012 : Les malheurs de Londres font sourire Paris

"Si nous avions su ce que nous savons maintenant, aurions-nous déposé notre candidature ?" Posée la semaine dernière par la Tessa Jowell, ministre en charge des Jeux olympiques, cette question a suscité de nombreux commentaires au Royaume-Uni. Depuis l'obtention des Jeux en 2005, le budget prévisionnel est passé de 2,4 milliards de livres [2,8 milliards d'euros] à 9,35 milliards de livres [11 milliards d'euros]. Or la crise financière mondiale n'est guère propice à de tels dépassements de budget.

Selon le quotidien britannique The Daily Telegraph, les Français n'ont toujours pas digéré la défaite de la candidature parisienne. "Ils pensent que Paris n'a pas perdu à la régulière. La capitale française était donnée favorite après deux tentatives infructueuses, mais elle a finalement perdu de quatre voix lors du scrutin à Singapour", explique le journal. Et il décèle du coup une sorte de "joie malicieuse" dans la manière dont les médias français ont rapporté les propos de Tessa Jowell. Le quotidien relève cependant le silence du maire de Paris, Bertand Delanoë, qui avait accusé Londres d'avoir utilisé des méthodes illégales pour obtenir les JO de 2012.



24/11/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres