JO 2008 • Les amis de Taïwan privés de cérémonie d'ouverture

Selon une information de l'agence centrale de presse de Taïwan, reprise par le quotidien pékinois Huanqiu Shibao, six pays africains et quatre pays d'Asie-Pacifique qui ont des relations diplomatiques avec Taïwan ne seront pas représentés par leurs chefs d'Etat lors des Jeux de Pékin. La tenue des JO en Chine est une question épineuse pour Taïwan, de facto indépendant mais considéré par Pékin comme partie intégrante du territoire chinois. La Chine exige que les pays avec lesquels l'île entretient des relations diplomatiques rompent avec son gouvernement.

"Le 'ministère des Affaires étrangères' taïwanais a déclaré que les chefs d'Etat des vingt-trois 'pays amis' de Taïwan n'assisteront pas à la cérémonie d'ouverture des Jeux. Ces pays ne seront représentés que par leur ministre des Sports ou des cadres des Comités olympiques nationaux", rapporte Huanqiu Shibao en prenant soin de mettre entre guillemets toutes les expressions qui signifieraient que Taïwan est souverain.

Alors que le poids commercial de la Chine ne cesse de croître en Afrique, plusieurs pays du continent ont renoncé à leurs relations diplomatiques avec Taïwan, parmi lesquels l'Afrique du Sud, le Liberia, le Sénégal et le Tchad. L'aide au développement de Taïwan allouée aux "pays amis" ne suffit plus à contrecarrer l'influence grandissante de la Chine sur le continent.



01/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres