Il faut sauver la SOSUCO

Le libéralisme est-il à ce point incompatible avec la protection de la production nationale ? C'est le lieu de poser la question face à ce qui risque de se passer du côté de notre production sucrière. Avec l'ouverture, le sucre rentre de partout et inonde le marché national qui n'est déjà pas énorme. Résultat, le sucre de la SOSUCO connaît une terrible situation de mévente. Les magasins sont pleins et d'importants stocks de sucre sont entreposés sous des bâches à ciel ouvert. Avec les prochaines pluies, on imagine ce qui va se passer. Toute cette production risque de s'en aller. Croiser les bras et voir venir serait proprement criminel. Ailleurs, on n'hésite pas à recourir au protectionnisme. C'est le cas en ce qui concerne la production du coton où de grandes puissances comme les Etats-Unis mettent l'intérêt du producteur américain au dessus de tout. Alors même que nous sommes poussés à l'asphyxie, nous restons dans l'attitude du mouton qu'on amène égorger et qui ne bronche pas. Nous posons la question à toute autorité qui peut agir : Que compte-t-on faire face à la situation dans laquelle se trouve notre nationale du sucre ?



10/05/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres