Groupes islamistes armés, prédateurs de la liberté de la presse

Les talibans afghans ont kidnappé puis assassiné deux collaborateurs d’un envoyé spécial italien et attaqué les installations de plusieurs radios indépendantes. Un journaliste danois a également été tué dans une attaque-suicide à Kaboul. Maîtres de plusieurs districts, les hommes du mollah Omar ont arrêté une dizaine de journalistes en 2007.

Au Pakistan, les djihadistes basés dans les zones tribales menacent régulièrement les correspondants qui ne diffusent pas leurs communiqués. Certains imams extrémistes utilisent des radios FM clandestines pour lancer des appels contre les journalistes jugés "infidèles". En mars 2007, quatre membres de la famille d’un reporter du Waziristan, au Pakistan, ont été tués par des islamistes après qu’il avait apporté son aide à des envoyés spéciaux. Trois autres journalistes ont été tués dans des attentats-suicides ou des attaques d’islamistes.

En Irak, des groupes armés prennent pour cibles les journalistes de la presse publique ou ceux des médias affiliés à un mouvement politique ou religieux. RSF



05/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres