Gambie, un journaliste accusé de diffusion de fausses nouvelles

Reporters sans frontières inquiète pour le directeur du quotidien The Point accusé de "diffusion de fausses informations"

Reporters sans frontières dénonce l’acharnement des autorités gambiennes contre le quotidien privé The Point, après l’inculpation pour "diffusion de fausses nouvelles", le 4 février 2009, de son directeur de publication, Pap Saine. Arrêté le 2 février, puis relâché sous caution, le journaliste doit repasser devant le tribunal le 19 février.

"Quatre ans après l’assassinat resté impuni du cofondateur de The Point, Deyda Hydara, associé et ami d’enfance de Pap Saine, ce nouvel incident témoigne de l’acharnement du gouvernement de Yahya Jammeh contre le dernier quotidien indépendant du pays. Nous sommes choqués par l’attitude des forces de police et des services de renseignements, qui n’hésitent pas à traiter un journaliste réputé et respecté comme un vulgaire bandit. L’accusation qui pèse sur lui est absurde et appelle logiquement l’abandon total des poursuites", a déclaré l’organisation.

Inculpé de "publication et diffusion de fausses informations", Pap Saine, directeur de publication du quotidien The Point, également correspondant de l’agence Reuters en Gambie, a comparu devant le tribunal de première instance de Kanifing, à une dizaine de kilomètres de Banjul, le 4 février, en fin de matinée. Son procès a été ajourné et Pap Saine, qui a plaidé non coupable, a été remis en liberté provisoire, sur décision de la juge Sagarr Jahateh, après le paiement d’une caution de 50 000 dalasis (environ 1 800 euros). La prochaine audience est prévue pour le 19 février.

Le 2 février, Pap Saine et un reporter de The Point, Modou Sanyang, avaient été arrêtés par des agents de la police gambienne et détenus au quartier général de la police de Banjul, dans les locaux de la cellule chargée des crimes graves. Modou Sanyang a rapidement été relâché, tandis que Pap Saine a été retenu jusque tard dans la soirée. Le directeur de publication a dû se présenter à nouveau devant la police dans la matinée du 3 février.

Il lui est reproché la publication, le 30 janvier, d’un article, non signé, intitulé "Un diplomate gambien arrêté et conduit à Mile Two". Cet article a rapporté que l’attaché financier de l’ambassade gambienne aux Etats-Unis, Lamini Sabi Sanyang, arrêté peu après son arrivée en Gambie, avait été transféré du quartier général de la police à la prison de Mile Two. La police a insisté pour que Pap Saine divulgue la source de l’article, ce que ce dernier a catégoriquement refusé de faire. RSF



18/02/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres