Carla Bruni au banc d'essai de la critique américaine

Le disque de Carla Bruni, "No Promises", vient de sortir aux Etats-Unis. Les critiques locaux se sont penchés sur cet album de la toute nouvelle première dame de France.

Le critique du magazine musical américain Billboard en est encore tout retourné. "Moins d'une minute après avoir commencé à écouter le deuxième album de Carla Bruni, vous vous sentez exactement comme le président français : irrémédiablement séduit. L'ancienne top-modèle a la voix suave de beaucoup d'autres beautés chantantes, comme Brigitte Bardot, Marianne Faithfull ou Françoise Hardy. Or, la matière première de Carla Bruni n'est pas son malaise personnel, aussi élégant soit-il, mais bien 11 des plus célèbres poèmes de la langue anglaise adaptées à ses si simples mélodies folk. (...) Cet album est un pur plaisir", affirme-t-il.

Dans l'hebdomadaire Entertainment Weekly, les choses commencent presque aussi bien pour celle qui est, depuis l'enregistrement de No Promises, devenue Mme Sarkozy. "Cette fois-ci, la chanteuse, après avoir romantiquement murmuré en français dans un album sorti en 2003, pose en anglais sa voix de velours nicotinée sur des poèmes d'Emily Dickinson et de W.B. Yeats", peut-on lire dans les premiers paragraphes. Mais les choses se gâtent un peu à l'heure du jugement puisque "le résultat n'a rien de 'très magnifique' [en français dans la texte] mais c'est loin d'être une 'horreur' [toujours en français dans le texte]".

Le pire est à venir, comme le confirme la critique assassine du New York Daily News, un des tabloïds les plus lus de la Grosse Pomme. Sous le titre "Elle n'a rien d'une première dame de la chanson", Jim Farber rappelle qu'"il n'est pas nécessaire d'avoir beaucoup de voix pour apartenir à un certain genre de la chanson française. Il suffit d'avoir une idée de voix, une simple respiration vous qualifie pour entrer dans la longue liste des chanteuses chics parisiennes, de Véronique Sanson à Brigitte Bardot en passant par Charlotte Gainsbourg. Carla Bruni souhaite d'évidence rejoindre leur aimable compagnie."

En clair, "Mme Bruni a du mal à soutenir plus de quelques notes de suite, et le tout a pourtant été enregistré en studio ! Des morceaux chantés en direct et cruellement postés sur YouTube montrent qu'en concert sa voix est encore plus fluette." Quant aux paroles, même si le critique reconnait que "Mme Bruni a choisi des poèmes intéressants sur le thème de la beauté et de la jeunesse qui passent", il ajoute aussitôt que "la star semble physiquement si loin de ces préoccupations que ces textes sonneraient faux dans sa bouche même si elle les chantaient avec brio".

Anthony Bellanger



24/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres