Sams'K le Jah lance Thomas Sankara Revival

 Le 21 décembre prochain le président Thomas Sankara devrait avoir 60 ans. Pour marquer cette date, Sams'K le Jah a initié un nouveau concept intitulé : "The Thomas Sankara revival, esprit intègre". A l' occasion, du 19 au 21 décembre, il organise une série d'activités à l'intention de la jeunesse pour revivifier l'esprit d'intégrité, la quête de l'identité Africaine et le combat écologique dont le Président du Conseil national de la Révolution (CNR) avait fait son credo de son vivant. Il envisage organiser un concert qui va regrouper une pléthore d'artistes. Suivra une exposition photos du capitaine, des grands sentiers pendant la Révolution et les objets utilisés par Sankara. Cette exposition est une invite à tous ceux qui posséderaient des objets à les mettre à la disposition du concepteur dans l'éventualité de la création d'un musée Thomas Sankara à Yako. Un concours d'art culinaire et des tenues Faso Danfani est au programme. Ces deux manifestations auront lieu au Centre national de presse/ Norbert Zongo (CNP/NZ L'objectif est de mettre au goût du jour le slogan: "consommons ce que nous produisons, produisons ce que nous consommons" que la crise économique nous oblige à prendre en considération, quand bien même une certaine opinion à l'époque l'avait combattu du fait de son caractère contraignant. C'est l'occasion également d'inciter les jeunes filles à s'intéresser à la préparation de ces plats qui demandent un certain savoir faire. Les dates clés telles le 2 octobre, le 17 mai, le 4 août, et le 8 mars qui ont marqué les étapes cruciales de la Révolution seront mis à profit selon l'initiateur de "Thomas Sankara revival" pour se remémorer de la capacité de mobilisation du peuple Burkinabè et permettre à la jeune génération de s'inspirer de cet esprit de gagneur impulsé par la RDP. L'écologie a été un thème majeur qui a mobilisé les énergies sous la Révolution. Elle va occupée une place de choix dans le concept. Pour ce faire les foyers améliorés qui ont contribué en son temps à amoindrir l'utilisation du bois de chauffe ont le mérite selon le Jah d'être ranimé. Il part du constat que tous les pays et les artistes de ces pays magnifient leurs héros. Pourquoi au Burkina les actions posées par Thomas Sankara qui est pourtant d'une actualité brûlante demeure méconnues de la nouvelle génération ? Il inscrit ce concept dans la mouvance culturelle et se démarque de toute récupération politique. MNZ



18/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres