Campagne agricole 07-08 : Des chiffres erronés selon le G 14

Le Groupe du 14 février (10 partis politiques dont le FFS, le GDP, le PAI, le PDP/PS, le PFID l'UNIR/MS, le PDS, le FPC, le LCD et le PNRTS), lors d’une conférence qu’il a animé le 8 novembre 2007 à Ouagadougou a soutenu qu’en pleine période des récoltes "le sac de maïs coûte 12 500 à Bobo, 15 000 à Ouagadougou, 16 000 à Fada N'Gourma, etc".  Ces prix en hausse sont la preuve que les récoltes ont été mauvaises. Comme le dit le Père Jacques Lacour, de l’association ABC s’intéressant au monde agricole, ‘’ l'indicateur le plus fiable au Burkina pour savoir si la récolte est bonne ou non, c'est le prix du sac de maïs sur les marchés (dans la mesure où il n'existe aucun facteur de régulation): s'il s'effondre en octobre/novembre, c'est que la récolte est excédentaire; s'il se maintient, ou pire, augmente, cela signifie que la récolte est déficitaire... et qu'il continuera à monter’’. Aussi le Groupe soutient  que la campagne agricole n'est pas satisfaisante comme veut le faire croire le gouvernement. Pour Me Bénéwendé Sankara, de l’UNMIR-MS, le gouvernement ferait mieux d’informer correctement la population en allant au-delà des chiffres et des statistiques scientifiquement élaborés.

Ce Groupe politique affirme qu’il pense que les conditions de vie et de travail des travailleurs ne sont pas la préoccupation ni de Blaise Compaoré ni du gouvernement de Tertius Zongo d’autant plus que ces derniers ont rejeté la concertation gouvernement -syndicats qui était prévue pour le mois de septembre.  

Le Groupe est revenu sur la non résolution des dossiers Norbert Zongo et Thomas Sankara. Il a également interpelle le gouvernement  sur l'opération de la gratuité des manuels scolaires. Pour lui, la notion de la gratuité est fausse car les  parents d'élèves continuent à payer les cotisations.  



09/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres