Les onze recommandations pour une bonne gouvernance en Afrique

7e forum
Les onze recommandations pour une bonne gouvernance en Afrique

 Le forum de Ouagadougou qui s’est déroulé du 23 26 octobre 2007au  a adopté 11 recommandations en vue de renforcer les capacités de l'Etat africain.

Il a été convenu:

• d'encourager les gouvernements africains à oeuvrer au renforcement de l'Etat de droit, en assurant notamment l'efficacité, l'intégrité et l'indépendance du système judiciaire ;

• d'inciter les gouvernements africains à prendre les initiatives et décisions de manière participative et inclusive pour accroître la légitimité et la continuité de l'Etat ;

• de renforcer l'intégrité morale, ainsi que les capacités intellectuelles et professionnelles, tant en ce qui concerne le leadership que la gestion de la chose publique ;

• de préparer les générations futures à une citoyenneté responsable, à travers un système éducatif adéquat ;

• de convier les gouvernements africains à envisager la bonne gouvernance comme garante de la stabilité du système politique, et susceptible d'offrir de meilleures opportunités à tous les citoyens en vue de développer et d'améliorer leurs conditions de vie ;

• d'inviter les partenaires techniques et financiers à accroître l'aide publique au développement en tant que moyen supplémentaire nécessaire aux Etats africains pour entreprendre les réformes indispensables ;

• d'oeuvrer pour le renforcement de l'intégration économique régionale pour mieux tirer profit du processus de mondialisation ;

• de prendre les mesures nécessaires pour engager et approfondir le processus de décentralisation, en mettant l'accent sur le transfert effectif aux collectivités locales des compétences et des ressources requises ;

• de veiller à la prise en compte de la dimension genre dans le processus d'édification de l'Etat capable en Afrique ;

• de créer un environnement favorable au développement des capacités des acteurs non étatiques en vue de leur participation effective à l'émergence et à la consolidation de l'Etat capable ;

• de promouvoir les principes de bonne gouvernance dans le domaine de l'environnement, en raison de son impact sur le développement et de susciter ainsi des actions pertinentes et ciblées impliquant les communautés aux échelles internationale, régionale, nationale et locale.



29/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres