Afrique, le coton bio a de beaux jours

 "Les paysans maliens et burkinabés qui cultivent le coton bio n'ont plus de soucis à se faire", note le quotidien malien Les Echos. Démarré il y a dix ans, le programme de culture de coton bio est en passe de tenir ses promesses. La région Bretagne en France et l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) viennent en effet de signer un accord qui prévoit l'exportation jusqu'en 2010 de 3 000 tonnes de coton bio équitable en provenance du Mali et du Burkina Faso.

A l'origine de cet accord, un double constat. D'un côté, les entreprises de confection textile bretonnes ont du mal à trouver le coton bio dont elles ont besoin. De l'autre, les producteurs de coton africains étaient étranglés par la chute des cours et la hausse des prix des engrais et des pesticides. "Pour qu'ils puissent continuer à vivre, le passage au coton biologique était devenu la seule solution", rappelle le quotidien. Le programme a été mis en œuvre avec l'aide d'une ONG suisse, Helvetas, spécialisée dans l'agriculture bio. La Bretagne s'est engagée à investir 525 000 euros sur trois ans pour la reconversion à l'agriculture bio de 5 000 cultivateurs maliens et burkinabés. L'UEMOA, de son côté, mettra 218 000 euros sur la table.



08/11/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres