Tertius et son riz de Bagre

Sacré Tertius ! On croyait que l'homme avait définitivement rangé son carquois après avoir compris les dures réalités de la politique au Burkina. On le croyait fatigué de parler pour rien car au Burkina le dicton : "le chien aboie la caravane passe"est un slogan bien réel. Mais que non ! En bon chrétien, l'homme continue de croire en la capacité de l'homme à changer. Après avoir sonné l'alerte à propos des pratiques en cours pendant les fins d'année consistant à user de stratagèmes pour faire entrer de la marchandise en contrebande (c'est le cas notamment du champagne), bien prisée des moghos puissant,s le voilà toujours, le verbe haut, fustigeant le gaspillage d'argent et de nourriture lors des présentations de vœux. Alors que dans ces circonstances particulières, l'on s'attend à une ripaille autre que ce que l'on consomme d'habitude, voilà qu'il impose à la table de fête le riz de Bagré, histoire de faire comprendre qu'il faut consommer national. Recourant à un exemple extrême pour mieux faire comprendre qu'il faut changer, le premier ministre cite l'exemple d'un responsable d'institution qui aurait fait procéder à une levée de fonds à hauteur de 26 millions et qui n'en aurait utilisé que trois pour la circonstance. Tertius n'a pas dit ce qu'il est advenu du reste de l'argent feignant d'ignorer que pour ceux qui l'écoutaient, le message essentiel, ce n'est pas les 3 millions dépensés mais les 23 millions qui sont restés quelque part. De la part du parangon de la bonne gouvernance qu'il est, on s'attendait aussi à connaître le sort réservé à ce grand dirigeant ! http://www.evenement-bf.net/pages/lucarne_156.htm



02/02/2009
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres