SLOVÉNIE • Mobilisation contre la censure

Profitant de l'intérêt que suscite désormais la Slovénie, qui a pris depuis le 1er janvier la présidence tournante de l'Union européenne, des journalistes slovènes ont dénoncé une nouvelle fois la "censure" qu'exerceraient les autorités envers les médias critiques. "Nous demandons la création urgente d'une commission indépendante comprenant des experts internationaux. Celle-ci pourrait examiner la situation et contribuer à l'amélioration de la liberté de la presse en Slovénie", expliquent au quotidien Dnevnik Blaz Zgaga, journaliste du quotidien Vecer, et Matej Surc, de la télévision nationale, qui sont à l'origine d'une pétition signée par 570 journalistes.
Selon les auteurs de cette pétition, le pouvoir exerce une censure indirecte sur les médias en influençant le choix des rédacteurs en chef et en privant de publicité les médias jugés trop critiques. Au cours de 2007, l'influent quotidien Delo a ainsi connu un véritable "putsch" au cours duquel des journalistes jugés trop critiques envers le gouvernement ont été écartés des des postes dirigeants. Un certain nombre d'entre eux sont "entrés en résistance" au sein du journal, d'autre ont préféré partir pour d'autres médias. Selon de nombreux observateurs slovènes, c'est le Premier ministre Janez Jansa, lui-même ancien journaliste, qui serait à l'origine de cette reprise en main.



10/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres