RSF condamne la fermeture d’une télévision privée

Reporters sans frontières demande la réouverture de la chaîne de télévision indépendante Channels TV, suspendue le 16 septembre 2008 à la suite d’une descente d’une unité du State Security Service (SSS, renseignements intérieurs) dans ses locaux de Lagos et d’Abuja. La chaîne venait de diffuser une fausse information sur la prétendue démission du président Umaru Yar’Adua.

"La démonstration de force des agents du SSS dans les locaux d’une chaîne privée est illégale et incompréhensible. Ce n’est pas aux forces de l’ordre d’assurer la régulation des médias. Si le gouvernement estime qu’il n’existe pas d’organe capable de se pencher sur ce type de problèmes, il ne tient qu’à lui de le mettre en place. Nous appelons les autorités nigérianes à revenir sur leur décision en autorisant la remise en service de la chaîne", a déclaré l’organisation.

Le 16 septembre 2008 vers 16h00, heure locale, une trentaine d’agents du SSS a effectué une descente dans les locaux de la chaîne de télévision privée Channels TV à Abuja et Lagos. Cinq membres de l’équipe rédactionnelle, dont le rédacteur en chef Ambrose Okoh, le directeur général Steve Judo et le responsable du bureau d’Abuja, Bashir Adigun, ont été interpellés. Suite à cette descente, la diffusion de Channels TV a été interrompue.

Cette suspension fait suite à la diffusion par la chaîne d’une information selon laquelle le président Yar’Adua pourrait prochainement démissionner, pour des raisons de santé. Une dépêche faisant état de ce départ, apparemment signée de l’agence de presse officielle (NAN, News Agency of Nigeria), avait été envoyée aux médias par l’adresse e-mail newsagencynig@yahoo.com. Le rédacteur en chef adjoint de l’agence a nié avoir diffusé un tel message.

Un porte-parole de la présidence a clairement démenti cette information, la qualifiant de "fausse, ouvertement irresponsable et capable de déstabiliser le pays". Il a annoncé l’ouverture d’une enquête pour connaître son origine.

Au pouvoir depuis mai 2007, le président Yar’Adua est malade depuis des années et a effectué, depuis sa prise de fonction, deux longs séjours médicaux à l’étranger, notamment en Allemagne et dernièrement en Arabie saoudite. Son état de santé fait régulièrement l’objet de rumeurs et d’éditoriaux dans la presse nigériane. RSF



23/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres