Quelqu'un m'a dit d'encenser Carla Bruni

 

Déjà qualifié de "belle réussite" par Le Figaro, qui a pu l'écouter en avant-première, le prochain album de la première dame de France suscite méfiance et ironie dans les journaux de nos voisins.

Le prochain album de Carla Bruni, Comme si de rien n'était, dont la sortie est prévue le 21 juillet prochain, serait donc "une belle réussite" couronnant la "maturité d'écriture et d'interprétation d'une chanteuse hors norme". Le compliment est troussé en une du Figaro dans son édition du 11 juin et repris tel quel par The Independent. Sauf, ajoute le quotidien britannique, que "Le Figaro soutient fidèlement l'actuel président de la République française et que cette critique [enthousiaste] doit être lue avec une certaine prudence. D'autant qu'aucun des deux précédents albums de Mme Bruni-Sarkozy n'avait reçu un traitement aussi favorable."

Le quotidien conservateur de Madrid ABC prend également ses distances avec cette critique dithyrambique. "Quarante jours avant son lancement officiel, le nouvel opus de Carla Bruni semble dominer la vie politique, suscite une guerre des images et alimente l'insondable océan de la rumeur rose passion. La chanteuse connaît sur le bout des doigts la science de l'orchestration médiatique et interprète avec maestria cette partition de l'intime en échelonnant les fuites avec la précision d'une implacable campagne militaire."

Pour le moment, seul le Corriere della Sera pose le problème en termes de complaisance médiatique. "Comment ne pas remarquer", écrit avec perplexité le quotidien milanais, "que l'exclusivité de l'écoute du nouvel album a été accordée à un quotidien qui appartient à Serge Dassault, richissime entrepreneur et ami du président de la République. Avec cette une commence le difficile numéro d'équilibriste de l'ensemble de la presse française" lorsqu'il s'agira de faire la critique d'un disque qui est à la fois celui de Carla Bruni et celui de l'épouse du président.

Que les journaux se rassurent, conclut The Independent, Carla Bruni "avoue elle-même dans une interview à VSD qu'elle ne cesse de douter de la qualité de son disque". De plus, "une de ses chansons ne précise-t-elle pas : Qu'on me maudisse et que l'on me damne/Moi j'm'en balance ?"

Anthony Bellanger



14/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres