Quand Sarkozy plagie Obama

C'était le 22 septembre au soir, dans un grand restaurant new-yorkais : Nicolas Sarkozy était l'invité d'honneur de la Fondation Elie Wiesel pour l'humanité qui lui décernait un "prix humanitaire". S'adressant à ses hôtes, il prononça un discours bref sur la crise financière et les conséquences qu'il fallait en tirer. Le quotidien français Le Monde en publie un extrait : "Aujourd'hui, des millions de gens à travers le monde ont peur pour leurs économies, pour leur appartement, pour l'épargne qu'ils ont mise dans les banques. Notre devoir est de leur apporter des réponses."

Rien là de bien critiquable… sauf que la veille, le 21 septembre, donc, Barack Obama s'exprimait lui aussi sur le sujet en Caroline du Nord. "Nous devons la vérité aux Américains. Les circonstances auxquelles nous faisons face exigent des actions immédiates parce que vos emplois, votre épargne, votre sécurité économique, vos maisons sont aujourd'hui en danger", a déclaré Obama, dont le discours a notamment été reproduit par la publication American Chronicle.

De telles similitudes entre les deux discours ont deux explications plausibles. La première est que, les deux hommes parlant de la même chose, dans le même pays, à quelques heures de distance, ne pouvaient qu'utiliser les mêmes mots. D'autant que Nicolas Sarkozy ne cache pas son admiration pour le candidat démocrate à la Maison-Blanche. La seconde explication est plus prosaïque : pressés par le temps, les rédacteurs du président français en quête d'idées aux Etats-Unis se sont plongés dans les discours de Barack Obama… et lui ont "piqué" quelques lignes. Peut-être pensaient-ils que personne ne verrait cet "emprunt", qui plus est traduit de l'anglais au français. C'était compter sans Courrier international.


25/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres