Maradona fait de nouveau rêver l'Argentine

 Idole indéboulonnable, Diego Maradona devrait devenir le sélectionneur de l'équipe d'Argentine. Il aura pour mission de relancer son pays dans la course à la qualification pour la Coupe du monde 2010.

L'Argentine ne supporte pas la médiocrité. Elle n'a gagné que quatre matchs lors des dix premiers rencontres de la phase éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Pis encore, elle a subi, le 15 octobre 2008, l'affront suprême de perdre sur le terrain de son voisin chilien (1-0), une équipe face à laquelle elle n'avait jamais connu de défaite en rencontre officielle. Troisième ex aequo avec le Chili de la poule sud-américaine, l'Argentine est certes bien placée dans la course à la qualification. Mais les dirigeants de la Fédération argentine de football (AFA) ont tranché : ils ont remercié l'entraîneur Alfio Basile et devraient le remplacer par la plus grande gloire du football argentin, Diego Armando Maradona.

Julio Grondona, président de l'AFA, a rencontré, le 28 octobre, l'ancien footballeur argentin, qui fêtera bientôt ses 48 ans. S'il n'y a pas eu d'annonce officielle à l'issue de cette réunion, il ne semble faire aucun doute que Maradona se verra confier le poste d'entraîneur au cours des prochains jours. C'est en tout cas ce qu'a déclaré Carlos Bilardo, également présent lors de la réunion, qui devrait épauler Maradona dans ses nouvelles fonctions. Carlos Bilardo était le sélectionneur de l'Argentine en 1986 et avait notamment pu compter sur les talents d'un certain Maradona pour remporter la Coupe du monde organisée au Mexique.

Les journaux argentins n'ont pas attendu la confirmation officielle de l'AFA pour annoncer la nomination de celui qui a été élu "joueur du siècle" en l'an 2000 à l'issue d'un vote sur Internet organisé par la Fédération internationale de football. "Maradona réalisera son rêve de diriger la sélection", titre le quotidien La Nacíon. "La relation entre Grondona et Maradona a connu des hauts et des bas ces dernières années. Car l'ancien capitaine de la sélection a souvent regretté de ne pas se voir confier la responsabilité de diriger la sélection nationale", ajoute le journal.

Les frasques et les graves problèmes de santé de l'ancien numéro 10 argentin peuvent expliquer les réticences de la fédération argentine. De plus, Maradona ne possède qu'un maigre palmarès d'entraîneur. Il a dirigé au début des années 1990 deux modestes clubs argentins. Et le bilan, selon le quotidien Página 12, n'est pas flatteur : sur 23 matchs, 3 victoires, 12 matchs nuls et 8 défaites. "Mais entraîner la sélection est bien sûr complètement différent en raison de la qualité des joueurs et du prestige de cette équipe auquel il a grandement contribué", reconnaît le journal.

Le quotidien sportif Olé compte également sur l'aura sportive de ce joueur pour relancer la sélection argentine, qui disputera le 19 novembre prochain un match amical contre l'Ecosse. "L'idée de rendre à la sélection sa mystique fascine Diego. Mais il s'agit bien sûr désormais de savoir comment il peut y parvenir", écrit le quotidien sportif. Quels joueurs pourrait-il choisir d'aligner ? Quelle sera sa gestion du groupe ? Toutes ces questions sont également soulevées par Clarín. Le journal relève que la "génération 1986 a pris le pouvoir" en Argentine. Depuis cette date, l'Argentine court après un nouveau titre mondial. Et elle espère que Maradona accomplira, vingt-deux ans plus tard, les mêmes exploits depuis le banc de touche que sur la pelouse du stade Azteca de Mexico.

Olivier Bras



30/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres