Maître Sankara remporte son procès contre Mme le bâtonnier

L'audience de référé convoquée le 9 septembre dernier avait donné jusqu'au 15 septembre pour vider son délibéré. Ce fut chose faite ce jour à la grande satisfaction de Me Bénéwendé Sankara et ses clients, ex-employés de l'ancienne société Faso Fani. Désormais, Me Antoinette Ouédraogo va devoir lever la main sur les sommes qu'elle détenait abusivement par devers elle. C'est un véritable ouf de soulagement pour les centaines de travailleurs qui voyaient la rentrée arriver inexorablement sans disposer de moyens pour assurer l'inscription de leurs enfants. Me Sankara pourra aussi, pour sa part, entrer en possession de ses honoraires qu'on lui refusait obstinément pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la justice. Certains confrères roulant sans doute pour le pouvoir en place ne voient pas d'un bon œil qu'un avocat de l'opposition puisse palper des sommes importantes, même si celles-ci sont gagnées honnêtement. Un d'entre eux avait un jour lancé imprudemment cette phrase à Me Sankara. "On ne met pas des milliards entre les mains d'un opposant !" Pas très confraternelle de la part de cette personnalité qui, faut-il le dire, fut bâtonnier de son état. Sans doute pour cet ancien bâtonnier, la défense des intérêts de la confrérie est à géométrie variable. Avec ça, la justice au Faso sortira difficilement de l'ornière.



06/10/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres