Lotissement : La tension monte à Bingo

Dans notre livraison N° 178 du 25 décembre dernier, nous évoquions un problème de lotissement dans la commune de Bingo située à 35km de Ouagadougou. Le problème réside dans le fait que de nombreux résidents n'avaient pas obtenu de parcelle après le lotissement de 2006. La population elle-même a décrété un moratoire le 6 décembre dernier pour interdire toute construction afin de contraindre la mairie a trouvé une solution au problème. Seulement au niveau de la commune, on pense que la cause est entendue, même si les autorités proposent de régler le problème au cas par cas. La population avec à sa tête le chef de Bingo et ses principaux ministres est déterminée à faire respecter ses droits.
Le dimanche 7 février, la population est sortie répondre à un appel de ces autorités coutumières qui ont demandé que les bornes soient déterrées des lieux sacrés et de culte. Nombre de ces lieux ont été bornés sans consultation des autorités coutumières. La crise éclate le 5 février quand le chef de village décide de comprendre pourquoi certains attributaires ne veulent pas se plier au moratoire. Il convoque le maire, mais l'entrevue qui a eu lieu dans la cour royale tourne court. Les positions sont inconciliables. Le maire indique que c'est lui qui a donné l'autorisation de construire. Le chef se sentant bafoué convoque la population le 7 février et ordonne que l'on déterre les bornes dans les endroits dits sacrés et les lieux de culte pour empêcher que des attributaires ne construisent sur ces lieux. L'opération a duré moins de 2 heures. Pendant que les hommes déterraient les bornes, les femmes étaient chargées de les rassembler. Cette opération s'est déroulée pendant que les députés CDP de la province étaient en tournée dans la commune. Sans savoir ce qui se passe, les députés invitent le chef à une rencontre qu'il décline, préférant rejoindre ses sujets pour traiter des préoccupations de l'heure dans la commune. Les députés Aline Koala, Bertin Ouiya et les autres ont dû faire sans le chef.
C'est en 2006 que Bingo, commune située à 35km de Ouagadougou, a été lotie. Malheureusement, le processus n'a pas pris en compte de nombreuses réalités locales et l'affaire a éclaté en fin 2009. L'opération s'est déroulée sans recensement. De nombreux habitants se sont donc retrouvés sans parcelle. Les autres attributaires ont été positionnés sans tenir compte de leur quartier de résidence habituelle. Les fonds du lotissement ont aussi disparu entre les mains de quelques individus.
Moussa Zongo



16/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres