Les relations se détériorent entre les médias et Wade

 Dans un communiqué publié le 30 juillet, l'organisation Reporters sans frontières (RSF) s'inquiète des menaces dont fait l'objet la presse sénégalaise. "La répétition de propos virulents à l'encontre des médias indépendants ne peut qu'aggraver le climat d'hostilité qui règne entre la presse et le gouvernement", estime RSF. Le quotidien sénégalais Wal Fadjiri partage ce point de vue. "C'est l'escalade, pour dire le moins, dans les relations entre la presse et le pouvoir. En effet, depuis le passage à tabac des journalistes Kambel Dieng et Kara Thioune [le 21 juin 2008] et la levée de boucliers qui lui a été consécutive, la tension reste vive dans les rapports entre la presse, de manière générale, et le pouvoir. Une situation qui a culminé avec l'assemblée générale de vendredi dernier au cours de laquelle des dirigeants du Parti démocratique sénégalais (PDS) et leurs alliés de la mouvance présidentielle ont lancé les pogroms antimédias", écrit le quotidien. Farba Senghor, secrétaire national du PDS, a en effet appelé ses militants à boycotter les médias soutenant l'opposition et a également demandé aux entreprises du secteur public et à l'administration de "suspendre tous les contrats de publicité" passés avec eux.



02/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres