Le Sénégal et Madagascar se retirent de l’Asecna

Le ministre sénégalais des Transports terrestres et aériens, Farba Senghor a annoncé ce mercredi 13 novembre 2007 le retrait définitif de son pays de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna).

Le Sénégal exige une nouvelle clef de répartition plus équitable des ressources générées de la gestion par l’Asecna de l’espace aérien sénégalais. Il compte gérer son espace aérien à partir du 12 mai 2008. C’est également ce principe de partage qui a poussé Madagascar a annoncé son retrait de l’Agence pour mai 2008.

Selon, Jacques Courbin, président du conseil d’administration de l’Asecna, son institution n’est pas menacé par ces pays qui veulent reprendre leurs droits. L’Agence n’a pas vocation à faire des bénéfices mais doit garantir en permanence sa stabilité financière a t-il affirmé.

L’agence assure elle-même ses moyens de subsistance depuis 1995 suite à la suppression de la contribution des Etats. Elle vit des redevances perçues aux compagnies et aux aéroports.

Les motivations du retrait du  Sénégal seront débattus au sein du  Comité des ministres et l’Asecna se pliera aux décisions qui seront arrêtées et les exécuteront a affirmé président du conseil d’administration.

En quarante-huit ans d’existence et d’intégration, l’Asecna a connu des allers-retours et de nouvelles adhésions. Elle est chargée du contrôle de la circulation aérienne de 17 Etats africains.

 

Ramata



15/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres