Le lac Victoria risque l'étouffement

L'écosystème du lac Victoria est menacé par de nouvelles espèces d'herbes qui risquent, si rien n'est fait, de l'étouffer. Après avoir été envahi pendant des années par des jacinthes d'eau venues du Nil, le lac est maintenant colonisé par des herbes qui forment un dépôt boueux et comble ses fonds, le rendant de moins en moins profond, dénonce The Daily Nation de Nairobi.

La Commission de protection du bassin du lac Victoria a entrepris une série d'études pour démontrer le danger que représentent ces plantes pour l'équilibre écologique du lac. Selon le quotidien kenyan, on ne connaît pas leur provenance et on ne sait si le vent est responsable, comme pour les jacinthes d'eau, de leur implantation. A ce sujet, un programme d'éradication de la jacinthe prévu en janvier 2008 a été repoussé mais devrait démarrer très bientôt.

Il faudra ensuite s'attaquer à ces herbes inconnues, à l'origine de la stagnation de l'eau du lac qui permettent aux moustiques porteurs du virus du paludisme de se propager. Les herbes sont si envahissantes qu'elles empêchent également les bateaux de pêche et de transport de circuler et sont une menace pour la vie économique des pays riverains, l'Ouganda, le Kenya et la Tanzanie.



14/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres