Le journalisme scolaire primé à la FILO

Ouvert seulement en 2008, le Goethe Institute s'est magistralement illustré dans la promotion du journalisme scolaire à travers l'organisation d'un concours ouvert aux établissements scolaires de la ville de Ouagadougou. La proclamation des résultats suivie de la remise des prix s'est déroulée dans l'espace de la Foire internationale du livre, le samedi 28 novembre à partir de 18H.

L'idée d'un concours en journalisme scolaire est venue de M. Peter Stepan, le directeur de Goethe Institute. Arrivé au Burkina au deuxième semestre 2008, ce docteur en histoire de l'Art s'est singularisé dès l'ouverture de l'Institut par une initiative innovante : promouvoir l'écriture journalistique au secondaire. C'est une véritable gageure dans un pays où la tradition scolaire se cantonne essentiellement aux disciplines classiques. Le journalisme scolaire est une activité dilettante totalement délaissée par l'administration scolaire. A un moment où la plupart des budgets scolaires sont en souffrance, le journalisme scolaire est en général une discipline non éligible. Pourtant, il gagnerait à être promue comme une activité transversale susceptible de catalyser une conscience critique à l'école. Le Burkina n'est pas à sa première expérience en la matière. Quelques établissements scolaires l'ont expérimenté et nous avons à l'esprit un titre comme le Bourgeon dans les années 70 à l'Ecole Normale de Ouagadougou, devenu aujourd'hui lycée Bogodogo et bien d'autres titres. Mais la pratique est toujours aujourd'hui en déclin. Les quelques initiatives tentées ça et là ont du mal à prospérer faute de soutien ferme et résolu de l'administration scolaire. Difficile de les faire dépendre uniquement des cotisations des élèves. L'initiative du docteur Peter Stepan a le mérite de susciter l'intérêt des élèves ainsi que des encadreurs autour du concours qui, outre les prix assez alléchants, crée l'émulation entre établissements. C'est ce même esprit que l'on recherche à travers les compétitions de l'USSUBF ou le concours du théâtre scolaire.
Introduisant la cérémonie, l'initiateur du concours a expliqué que celui-ci a été lancé en avril 2009. Les établissements candidats ont bénéficié d'une formation en techniques rédactionnelles dispensées par deux journalistes professionnels. La période prise en compte pour le concours va de avril à octobre.
C'est la Citadelle du lycée mixte de Gounghin qui a remporté le premier prix parmi les 13 établissements en compétition. Ce prix est composé d'une enveloppe de 150 000 F et d'un diplôme. Au total, 5 prix ont été décernés. Les deuxième et troisième prix vont de 100 000 à 60 000FCFA. Malgré les difficultés de parcours, le docteur Stepan a annoncé son intention de perpétuer l'initiative l'année prochaine. GNB



18/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres