La banque islamique, une réponse à la crise financière

 La finance islamique pourrait-elle être une alternative au système financier international actuel ? demande le quotidien algérien L'Expression, au moment où s'ouvre à Alger un forum qui lui est consacré.

Partant du constat que "les banques islamiques ne sont pas touchées par la crise financière mondiale", Zoubeir Ben Terdeyet, l'organisateur de ce forum, lui-même PDG de la Société française de conseil en investissements financiers et immobiliers conformes aux principes de la charia, Islam Invest, déplore qu'en Algérie cette activité financière reste modeste – elle ne représente que 1,8 % du marché bancaire global. Ben Terdeyet note en outre que la finance islamique n'est pas enseignée dans les universités algériennes ni marocaines, et que son enseignement reste embryonnaire en Afrique. "Seule la Tunisie est en avance dans ce domaine", précise le quotidien.

En France, la finance islamique suscite un certain intérêt puisque la Société générale, pour ne citer qu'elle, souhaite lancer des produits islamiques dès 2009. Pour rappel, la finance islamique repose sur le principe que l'intérêt est prohibé par le Coran.



08/11/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres