FESTRAD : un piédestal pour les savoirs traditionnels

Du 8 au 9 décembre 2007 à Ouagadougou a eu lieu la première édition du Festival des sciences traditionnelles (FESTRAD). C’était à la résidence du Larlé Naaba Tigré. Ce festival promeut les valeurs culturelles burkinabè et la sauvegarde du patrimoine culturel. il veut également demontrer que la science traditionnelle qualifiée d'irrationnel le est une science qui n’est pas expliquée et explicitée selon la démarche occidentale. cette science a donc des principes qui sont différents de ceux occidentaux. Lors de ce festival, le public a apprécié des danses traditionnelles et assisté à des prestations de pouvoirs magiques.

Le Larbé Naaba Tigré, iniciateur du festival. a procédé à la pause de la première pierre du laboratoire des sciences traditionnelles. Ce laboratoire se veut un cadre de recherches et de débats sur les savoirs traditionnels et leur perpétuation.

Ramata



18/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres